SYSTEMES DE TRAITEMENT
DES EFFLUENTS PHYTOSANITAIRES

telContactez-nous: 06 83 81 57 41

SOLUTIONS POUR UNE AGRICULTURE DURABLE

barre

Résolution vous propose un catalogue de produits adaptés à votre activité et tous agréés par le ministère du developpement durable:

Ministère

Journal l'indépendant : "Résolution, une station d'épuration spécifique pour l'agriculture"

"Résolution", une station d'épuration spécifique pour l'agriculture

Rivesaltes. La start-up rivesaltaise commercialise un système autonome pour éliminer les pollutions phytosanitaires.

Créée il y a une dizaine d'années, la start-up Résolution installée sur la pépinière de Rivesaltes et dirigée par Laurent Bonduelle a mis au point, avec le laboratoire Promes de UPVD (structure du CNRS installée à Tecnosud), un concept original destiné à traiter les effluents phytosanitaires issus des traitements agricoles. Partant du principe que c'est la dose qui fait le poison, les chercheurs de la société se sont penchés sur les concentrations des produits polluants sur les zones de nettoyage du matériel agricole. Les trois procédés de la société sont aujourd'hui reconnus efficaces par les ministères de l’agriculture de l’écologie et de la santé, dans le cadre de la loi sur l’eau." En agriculture on utilise les divers produits chimiques dans les proportions de plus en plus raisonnées, explique Laurent Bonduelle, les concentrations sont faibles et la terre des vergers ou des vignes peut naturellement absorber et biodégrader le surplus des molécules diverses. Par contre, à la ferme où l’on prépare les bouillies et où on nettoie le matériel, les concentrations sont bien plus importantes, et il n’est plus possible au sol de les dégrader. Ces effluents sont très chargés en produits et il n'y a pas toujours des stations d'épuration pour les traiter. C'est là que nos systèmes interviennent : à la source » Elle récupère ces eaux chargées de résidus phyto et le système, mis au point après cinq ans de recherches, traite et élimine les molécules. Une sorte de station d'épuration spécifique, dédiée aux produits pesticides. "Nous avons développé des stations fixes pour des exploitations possédant un à plusieurs pulvérisateurs, poursuit le directeur, mais également sous forme de stations mobiles qui peuvent être transportées dans différents sites comme des caves coopératives ou d'autres exploitations en fonction des besoins, éventuellement sous forme de Cuma. À ce jour nous avons 800 clients utilisateurs en France et en Suisse, ce marché est en pleine expansion, nous pensons développer sérieusement notre activité dans les années qui viennent." Aux côtés des viticulteurs et arboriculteurs, les autres secteurs sont concernés : les maraîchers, les horticulteurs, la grande culture légumière.

Étonnamment, d'autres professions que l'agriculture sont intéressés par ce système d'épuration des effluents. Les services d'espaces verts des collectivités, mais aussi la SNCF qui utilise beaucoup de traitement sur ses lignes de chemin de fer, les aéroports, les golfs sont sur les rangs.

La société Résolution est également intégrée au programme Lutox en charge de l'étude du bassin-versant du Réart. Les cinq fleuves de ce bassin, qui se déversent dans l’étang de Canet sont chargés eux aussi des divers produits résiduels des traitements agricoles, ce qui pollue peu à peu l'eau de l'étang. Le programme Lutox est en cours d'identification et de quantification de cette pollution nouvelle, les process mis au point par Résolution pourraient être mis en œuvre pour traiter ce problème.

Le laboratoire de recherche et de développement de la start-up travaille en collaboration étroite avec PROMES, Pure Environnement et le CEFREM de l'université de Perpignan.

independant

Restez informé

Donnée invalide

Contactez-nous

Votre nom *

Donnée invalide
Votre email *

Donnée invalide
Votre téléphone

Donnée invalide
Votre message *

Donnée invalide



Matériel comecophyto petitpatible
démarche Ecophyto

© Résolution - Tous droits réservés -